Olivier Faes Compositeur
 

1998 : Mozart pour les sourds


Dans cette oeuvre, choeur mixte et choeur d’enfants se mêlent.

(voir d’autres extraits sur la page dédiée aux choeurs d’enfants)


Désiré Lucien, jeune aviateur pendant la Grande Guerre et musicien, devient sourd après le crash de son avion. Il rêve de faire découvrir la musique de Mozart aux sourds, et consacre toute son énergie à imaginer une transcription gestuelle des sons musicaux.

Il rencontre l’institutrice Albertine qui met à sa disposition le choeur d’enfants formé par ses élèves…


Cette oeuvre est à la fois musicale et gestuelle.


La création s’est effectuée en étroite collaboration avec l’Association Expression Tours (association de sourds de la région tourangelle).

La mise en scène était de Ramon Garate Delgado.


Les personnages sont doubles : des comédiens sourds et des comédiens entendants les incarnaient.

Désiré Lucien était incarné par le baryton Hugues Hugot et l’acteur sourd Pascal Carré.

Des comédiens entendants des classes d’Art Dramatique du Conservatoire de Tours, et sours de l’Association Expression Tours se partageaient les différents rôles.


Au piano Agnès Buchsenschutz.

Les choeurs d’enfants sont ceux des chorales du Collège des Récollets (préparés par Luc Caudy), et du Collège Lamartine de Tours.


Un petit extrait instrumental.


Rendez-vous sur la page “choeurs d’enfants” pour d’autres extraits…





1999 : Cette nuit avec mes rêves


Cette oeuvre m’a été inspirée par les voyages d’Avelino Ferreira.

Dans un premier temps, les récits de voyages alternaient avec des solos de sopranos et les choeurs.

Les textes mis en musique étaient pour l’essentiel de Fernando Pessoa.

Je sollicitai Ramon Garate Delgado pour la mise en scène. Il eut l’idée de faire intervenir les étudiants de l’I.T.S. (Institut du Travail Social) qui participaient à ses ateliers de théâtre non verbal.

Le spectacle final, alternant musique et théâtre non verbal, fut assez original.

Lors de la création, Cécilia Crétois (soprano) chantait les mélodies.

Mélanie Renaud était au piano.


Les mélodies peuvent être interprétées indépendamment du reste de l’oeuvre.

Retrouvez-les sur la page “Mélodies ”


Deux extraits :

Le texte de ce choeur est la terrible Ode Martiale de Fernando Pessoa (Ode écrite sous le nom d’Alvaro de Campos)


La beauté devant moi fasse que je marche…

Ces paroles Navajos débutent le dernier choeur de l’oeuvre






2000 : Des femmes, version avec cordes


Pour cette reprise, je modifie l’accompagnement, et compose un autre choeur, Marie de Magdala, qui sera donné à la place des Litanies.


En 2001, c’est une version accompagnée au piano à quatre mains qui sera jouée à Perm, en Russie, avec Mélanie Renaud et Adeline Pickroën.

(toujours avec Marie de Magdala à la place des Litanies)



Lors de la création, Hélène Péron était au piano,


les parties de cordes se répartissaient ainsi :

violons : Géraldine Bisy, Pierre Ledru

alto : Mathieu Giraudet

violoncelle : Pascaline Martin

contrebasse : Matthieu Carpentier




               

                                        Concert au Musée des beaux Arts de Perm (Russie), avril 2001

















2001 : L’invention de l’amour


Le Comte de Toulouse s’ennuie. Pour le distraire, son ami le troubadour Peire Vidal invente l’amour...


La mise en scène était réalisée par Marie Favereau et Mohamed Bellahcene.


C’était ma première collaboration avec la Compagnie Hop Ti’Môme. !



Au piano, Mélanie Renaud

(ici, dans l’introduction du 2ème choeur)






2002 : Le Livre du météore

nouvelle version pour le centenaire de la naissance de Théodore Monod


Hélas, le grand naturaliste était décédé en 2000, à l’âge de 98 ans !…


Le spectacle avait été mis en scène par Mohamed Bellahcene.

Les lumières étaient de Jean-Raphaël Schmitt, qui a souvent travaillé avec Chorea.

Les comédiens étaient issus du choeur Chorea.

J’avais réécrit les solos pour la basse Philippe Vauthier (voir aussi sur la page “Mélodies ”)

André Duthilleul, reprenait le rôle de Théodore

violon : Joëlle Hulin

violoncelle : Pascaline Martin

contrebasse Matthieu Carpentier et Floriane Montigny

percussion : Loïc Gérard et Vianney Ranson


L’oeuvre était rythmée par la lecture du livre de Théodore : les notes prises par ses parents, durant son enfance



Quelques extraits



                                                                           







2003 : La Colère d’Achille



Les combats mythiques que se livrent Achéens et Troyens, ou ceux des déesses et des dieux qui les soutiennent, nous parlent encore aujourd’hui. Comme dans les contes, ils peuvent représenter ceux que chaque homme est amené à livrer en son for intérieur, pour passer de l’enfance à l’âge adulte. Achille mène ces combats qui sont ou ont été les nôtres. Son histoire est celle de la séparation d’avec la sécurité de l’enfance. Et un jour, il renonce enfin à sa colère pour entrer dans la vie, sans en craindre les combats, et en en ayant accepté l’issue. Il peut alors répondre à Héra : pourquoi m’annonces-tu ma mort? Tu ne le dois pas. Je sais bien, moi-même, que mon destin est de périr ici, loin de mon père et de ma mère...


J’ai écrit le rôle du narrateur pour Laurent Bres, qui allie les talents de musicien et de comédien


trompette : Ingrid Vaussour

trombone : Solène Roux

percussion : Renaud Détruit

piano : Anne Briois




                                                  















2004 : La Résurrection de Lazare


Être atteint de la lèpre au Moyen-Âge, c’était se retrouver exclu du monde des vivants. La société se donnait bonne conscience en mettant en scène cette exclusion : la separatio leprosorum. Après ce drame de la séparation d’avec tout ce qui faisait sa vie, le villageois que nous suivons dans la Résurrection de Lazare, va trouver auprès d’une compagnie itinérante de lépreux, le véritable accueil de ceux qui vont  l’accepter tel qu’il est…


Laurence Boureau était à la clarinette, Mélanie Renaud au piano.

Babette Hauss a mis en scène le spectacle

Les comédiens étaient issus du choeur Chorea


                                                   











2005 : Les Veillées aux étoiles


Li-taï-pé, Thou-fou, Yang-khiong, Tchin-tseu-ngan, Tchang-jo-hou, Tsien-ki…

Ces noms, révérés en Chine, sonnent déjà pour nous comme de la musique. Ce sont ceux d’illustres poètes qui, il y a plus de mille ans, ont chanté leur pays, le voyage, l’exil, la nature, les vols d’oies sauvages, le vent et le clair de lune…


Laurent Bres était au synthétiseur.

Fabien Bellot à la basse électrique.

Sarane Pacqueteau au piano.


bref extrait de fort médiocre qualité







2006 : Baphomet, Sorgues et alphabet…


Et s’il n’y avait d’autre grand secret que la Poésie ? D’autre message à transmettre que la Paix ?…

Le texte d’Anne Poiré que j’ai mis en musique, nous emmène sur les traces des Templiers pour mieux nous perdre. Pas de code mystérieux à décrypter, mais des vérités toutes simples, accessibles à tous…


Soprano solo: Christelle Dettling

Au piano, Jimmy Vanhonacker






                                           







2007 : Le Chant des voyelles…


Enlevez les consonnes, et les mots semblent perdre toute signification. Et si les voyelles véhiculaient pourtant un sens plus profond que le sens apparent, sens profond que les mots nous aurait masqué ?

Langage  des anges, rire du Créateur, cri des Bacchantes, invocations des Devoirants, chants des prêtres égyptiens.  Elles s’insinuaient au dessus des mots dans les vocalises des polyphonies médiévales.

Chanter les voyelles, c’est se repaître de sons premiers, accéder par le chant à un plaisir purement sensuel.

Des voyelles et  quelques mots aussi, sont au programme de cette oeuvre.


Il s’agit d’une cantate pour choeur mixte et 4 contrebasses


aux contrebasses : Maïe-Tiaré Coignard, Thomas Lesigne, Pierre Léger, et Benoît Richard



extrait de La Roue, sur un texte de Jacob Boehme


extrait de “ce qui est en haut est comme ce qui est en bas” (la Table d’émeraude) :


       









2008 : La Légende de l’outarde…


L’outarde canepetière est devenue rare en nos régions.

Elle jouit désormais d’une protection particulière de la part des êtres humains, ceux-là mêmes, qui ont failli causer sa perte.

En effet, il fut un temps, où, malgré la malédiction lancée par les fées lavandières, ces oiseaux avaient pu trouver, au bord du Marais, la protection du Grand Récalour.

Mais comment atteindre la lune, et ainsi échapper à la malédiction, quand les hommes s’en mêlent et envoient Hilaire, le célèbre pourfendeur de dragons, pour débarrasser le Marais de toute créature magique ?


Conte musical pour choeur mixte, piano et comédiens

Pour la création, Amélie Palluat était au piano

Les comédiens étaient issus du choeur Chorea : Emmanuelle Savariau et Gilles Duhaut



extrait du texte :


L’avez-vous entendue ?…

C’est l’oiseau le plus mystérieux du Marais Poitevin.
Vous aurez de la chance si vous l’apercevez un jour !
En vol, vous la reconnaîtrez à ses ailes blanches et à leurs battements précipités.
Mais au sol… n’espérez pas la surprendre !
Elle sait se dissimuler !

C’est le plus bel oiseau de la région. L’ « oiseau du Paradis », dit-on parfois…

L’outarde canepetière…

N’a-t-elle pas un joli nom ?

Outarde : du latin avis tarda, l’oiseau lent. Certes, elle a la taille d’une poule faisane, mais son vol est rapide, je vous le garantis !…

Canepetière…

Ce nom sonne bien, claque bien, résonne bien !

L’étymologie ? : une cane qui pète.
Rabelais disait déjà que son cri évoque le pet !
L’oiseau du Paradis…
Est-ce qu’on pète au Paradis ?
Mais oui !
Une activité aussi naturelle, aussi salubre, ayant pour emblème le plus bel oiseau qui soit ! et il faudrait se moquer ? !
Le Père Barnabas, à la fin du XVIIIe siècle ne s’y trompait déjà pas, quand il décrivait à ses paroissiens 6 espèces de pets !
Et il n’en parlait qu’en termes musicaux…


       
                           




















 
mozart pour les sourds





























cette nuit avec mes rêves 1





cette nuit avec mes rêves 2




marie 1


marie 2


marie de magdala


anne


elisabeth 1


elisabeth 













l’invention de l’amour 










le livre du météore 1


le livre du météore 2


le livre du météore 3


le livre du météore 4


le livre du météore 5





















 la colère d’achille 1


 la colère d’achille 2


 la colère d’achille 3


 la colère d’achille 4


 la colère d’achille 5


 la colère d’achille 6


 la colère d’achille 7


 la colère d’achille 8














la résurrection de lazare 1



la résurrection de lazare 2























les veillées aux étoiles











Baphomet… 1


Baphomet… 2


Baphomet… 3


Baphomet… 4






















Le chant des voyelles 1


Le chant des voyelles 2





























La légende de l’outarde 1


La légende de l’outarde 2


La légende de l’outarde 3


La légende de l’outarde 4


La légende de l’outarde 5


La légende de l’outarde 6
http://youtu.be/AxSY55utvrshttp://youtu.be/AR2CtbyRsS8http://youtu.be/A-4--_3uFHghttp://youtu.be/8BJOwVVshKAhttp://youtu.be/UEG1s3IbN0khttp://youtu.be/D5obvDiVvcMhttp://youtu.be/W33es2UAbLIhttp://youtu.be/cllS73LbbxMhttp://youtu.be/GzxspPZf5wohttp://youtu.be/GZFdJTVmpuohttp://youtu.be/yeZ1PmF9NNYhttp://youtu.be/SPOIxAlOoOQhttp://youtu.be/KaUgwtCyPDghttp://youtu.be/85QatQIMfhMhttp://www.youtube.com/watch?v=S6w_2LDl2rkhttp://youtu.be/vIABFgbEw-chttp://youtu.be/AvXvcuS-Zdchttp://youtu.be/QDPQK3vnTtQhttp://youtu.be/RnpPAqGPQoQhttp://youtu.be/fjle6ZH--_Ehttp://youtu.be/PgCcxAWhThshttp://youtu.be/YhJaCPlsk5whttp://youtu.be/I9-9cML1nJwhttp://youtu.be/1x14erHO-RQhttp://youtu.be/EsP53AV9sZQhttp://youtu.be/zpphyFLp4dghttp://youtu.be/O0ZaWrNaqjUhttp://youtu.be/zLcNfzmwFGMhttp://youtu.be/sLbMEHmVF98http://youtu.be/vUttiaUh3B0http://youtu.be/qVFWhWb9wAYhttp://youtu.be/Ry_dLlhpbj4http://youtu.be/JxFnaEvskgAhttp://youtu.be/K3F_yoH4SP8http://youtu.be/J893kwMeipIhttp://youtu.be/a4espXdnViQhttp://youtu.be/iVZFqPIYy90http://youtu.be/mGuOtbW-m8I

Choeurs 1998 à 2008

Choeurs 1977 à : 1997 :

 

Choeurs 2009 à : 2015 :

 

Choeurs 2016 à… :